El jadida : De nouveaux projets touristiques en perspective

Une ville à fortes potentialités balnéaires et atouts touristiques, avec 25 projets touristiques prévus et un aménagement du territoire selon la Vision 2020.

Sur la côte Atlantique du Maroc, située à 96 km de Casablanca avec une population croissante de 214000 habitants, El Jadida est l’une des villes en voie de développement dans le domaine touristique. La ville attire de plus en plus de visiteurs locaux et étrangers grâce à sa situation géographique située au bord de l’océan, son architecture unique et son patrimoine riche d’histoire. Cité balnéaire par excellence, la ville regorge de nombreux atouts naturels, dont ses longues plages et sa proximité géographique des pôles économique (Casablanca), touristique (Marrakech) ainsi que des principaux infrastructures aéroportuaires, portuaires, routières et ferroviaires.

Ceci dit, il est à noter que la capacité d’hébergement de la province d’El Jadida, toutes catégories confondues, est de 48 unités seulement, offrant à peu près 1 673 chambres et 3 320 lits et places. Ces places sont réparties entre 34 unités classées de 1 389 chambres et 2 796 lits et places. En plus de 14 unités non classées de 284 chambres et 514 lits. Sans oublier un nombre important de maisons, d’appartements et de villages de vacances à caractère social qui accueillent annuellement un nombre très important de visiteurs, en particulier des Marocains.

Un découpage territorial touristique pour une expérience unique

Afin de se hisser au niveau d’une destination mondiale, le Maroc a dû repenser le développement d’expériences touristiques beaucoup plus diverses, tant en termes de nombre de destinations que de variétés de l’offre au sein de chacune de celles-ci. Ainsi, l’ambition de la province d’El Jadida est de capitaliser sur le flux du tourisme d’affaires, notamment via le hub de Casablanca, pour y inclure également une offre s’appuyant sur le culturel, le golfique, l’écologique ainsi qu’un produit balnéaire de qualité dédié au tourisme interne. A cet effet, ce ne sont pas moins de 25 projets qui sont prévus dans les mois à venir pour une enveloppe totale de 709 MDH. Il s’agit d’abord de la création de sept hôtels (1 208 lits) pour un investissement à hauteur de 187 millions de DH. D’autres projets accompagnent cette offre hôtelière, notamment cinq projets de résidences immobilières de promotion touristique (1 636 lits), avec un montant d’investissement de près de 436 MDH. Ajouter à cela six projets de résidences hôtelières, gîtes et campings (616 lits), avec un montant de 65 millions de DH ainsi que sept projets de maisons d’hôtes, d’une capacité de 114 lits pour près de 22 millions de DH. L’objectif principal de ces investissements est d’assurer la création de 3 574 lits additionnels et près de 600 emplois directs dans la Commune urbaine d’El Jadida et les Communes rurales de Moulay Abdellah, Mharza Sahel, Haouzia, Oulad Rahmoun, Boulaouane et Zaouiat Saiss. Ces projets structurants visent à étoffer l’offre existante, à valoriser l’offre balnéaire, culturelle et les sites naturels de la région.  La province jouit d’une attention particulière de la part du ministère de tutelle dans le cadre de «la Vision 2020». Ceci afin de contourner la concentration des deux destinations, Marrakech et Agadir, qui totalisent à elles seules plus de la moitié des nuitées internationales et ainsi permettre au secteur de jouer pleinement son rôle de locomotive de développement économique. La Vision 2020 s’inscrit dans une  approche intégrée et volontariste d’aménagement et de développement du territoire national qui permettra de mettre en avant les potentialités de tout le territoire marocain. Il a été ainsi procédé au découpage territorial touristique pour développer une expérience unique par territoire, en complémentarité avec tous les autres. «Centre Atlantique» est le territoire qui réunit de manière cohérente Casablanca, Rabat et El Jadida pour constituer la côte des affaires et des loisirs aussi bien destinée aux voyageurs d’affaires qu’au tourisme domestique. Ce territoire bénéficiera d’une offre d’hébergement adaptée aux trois cibles principales : le city break pour tout ce qui est hébergement de charme, reconversion des foundouks, le MICE pour tout ce qui est hôtels urbains et resorts golfiques et le tourisme domestique (stations Biladi). Afin de prolonger les séjours d’affaires et d’encourager le city break, une offre d’animation de niveau international est prévue avec la valorisation du patrimoine des médinas, l’enrichissement de l’offre golfique, la réhabilitation des monuments et sites culturels ainsi qu’une offre d’hébergement de charme rural qui viendra enrichir l’arrière-pays.