Visa for music : une deuxième édition haute en couleur !

La seconde édition du Salon Visa For Music se tient du 11 au 14 novembre prochain. Plus de 40 showcases d’Afrique et du Moyen-Orient sont au programme.

Et de deux pour le salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient ! Le Visa for music se prépare pour une deuxième édition haute en couleur, à travers un programme riche et une participation massive des différents acteurs du champ artistique musical dans la région. Le Visa For Music c’est plus de 220 artistes performant en 32 concerts, 5 projections de films documentaires, des conférences, des hommages et plus de 960 speed meeting. 

Demandez le programme !

Vous connaissez sans doute un certain nombre d’artistes présents au Visa For Music, mais vous en découvrirez bien d’autres. Autostrad de Jordanie et Elcontainer Band de Palestine seront présents auprès de groupes plus connus comme l’Égyptien Cairokee, ou encore l’Egyptian project, Imed Alibi de Tunisie ou Sidi Bémol d’Algérie. 

Les trois jours du salon permettront également de faire découvrir le World Kora Trio du Mali/USA, Elida Almeida du Cap vert, Adiss Acoustic Project d’Ethiopie, Jemimah Sanyu and unit 446 d’Ouganda, Smokey et Alif Naaba du Burkina Faso et Blick Bassy du Cameroun…

Le Maroc sera présenté par la diva Oum qui vient présenter son dernier album Zarabi, Jamal Nouman Sexet dont le nouveau titre Aurélie vient de sortir, Ali Faiq et Amarg expérience, le groupe punk Haoussa, Mazagan et Hamid Hadry, Nabyla Maan qui sera accompagnée par l’Espagnole Carmen Paris, le luthiste Said Chraïbi et d’autres. 

Des groupes venant d’autres régions du monde seront également invités. Marcelo Jeneci et Estrelo représenteront le Brésil, le groupe Creole viendra de colombie et Tarraband de Suède.

En coulisse

Expérience inédite, le Visa For Music soulève plusieurs problématiques liées à la mobilité artistique entre les pays africains et du Moyen-Orient et à l’absence de labels locaux à fort rayonnement international. Le salon a pour ambition d’apporter des solutions concrètes à travers des concerts, mais également de rencontres entre experts et professionnels. Lesdites rencontres ont pour objectif de favoriser le développement des secteurs culturels nationaux et la scène musicale de la région à un niveau international. Il s’agit tout particulièrement d’améliorer la condition des artistes du Sud et de renforcer les rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culturel. Aussi, le salon sera une occasion inespérée pour briser l’isolement des artistes, en leur permettant de rencontrer des producteurs, des diffuseurs, des organismes professionnels et des médias, afin de renforcer leurs réseaux. Les managers pourront également entrer en contact direct avec des éditeurs, des distributeurs, des salles de spectacles et des festivals. Pour ce faire, le Visa For Music propose un espace d’exposition permettant aux professionnels de présenter et de valoriser leurs activités. L’espace offre 80 stands qui seront à la disposition de tous les professionnels accrédités durant les trois jours du salon. 

Cette année, le Conseil international de la musique tient son assemblée générale à Rabat, dans le cadre du Visa For Music. L’ONG, créée en 1949 à l’instigation de l’UNESCO, promet l’accès à la musique grâce à un réseau de plus de 1000 organisations présentes dans 150 pays. Une centaine de délégués de ladite ONG ont donc rendez-vous à Rabat en novembre prochain. Une occasion supplémentaire pour les professionnels d’Afrique et du Moyen-Orient présents de tisser des liens et de s’ouvrir sur les marchés reste du monde.