Semaine nationale de l’artisanat : une 5e édition dédiée à la formation

L’accent sera mis sur l’initiation des jeunes aux métiers de l’artisanat, la formation des artisans aux techniques commerciales et la valorisation des produits. Une Journée nationale sur les exportations des produits de l’artisanat est programmée. Une surface d’exposition de 50 000 m2 pour 1 300 exposants venant des douze régions.

La Semaine nationale de l’artisanat (SNA) sera tenue du 9 au 17 février à l’Esplanade Bab Jdid à Marrakech par le ministère du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, en partenariat avec la Maison de l’artisan. L’annonce en a été faite par le ministre de tutelle, Mohamed Sajid, à l’occasion d’un point de presse le 4 février.

Pour cette cinquième édition, placée sous le Haut patronage de SM MohammedVI, l’accent sera mis sur les opportunités de carrière et les perspectives professionnelles dans un secteur qui s’appuie sur le succès de la cohésion sociale et la valorisation du savoir-faire marocain. «Cette édition abritera la 8e rencontre dédiée à la préservation des métiers de l’artisanat, ainsi que la Journée sur la formation à ces métiers. L’occasion de promouvoir l’apprentissage et la transmission de ce savoir-faire, notamment auprès des jeunes qui peuvent commencer à y être formés dès l’âge de 15 ans», a expliqué Jamila El Moussalli, secrétaire d’Etat en charge de l’artisanat et de l’économie sociale.

600 m2 pour l’artisanat de prestige

Même engagement de la part de Abdellah Adnanai, directeur général de la Maison de l’artisan, qui compte sur cette 5e édition pour mettre l’accent sur les cycles de formation octroyés aux artisans, notamment pour ce qui est des techniques de commercialisation et de valorisation de leurs produits, ainsi que les sessions de formation en éducation financière.

Une surface de 50 000 m² a été consacrée à l’événement, en vue d’y accueillir 1300 exposants représentant les 12 régions du Maroc. Parmi eux, des artisans, des coopératives, des entreprises familiales d’artisanat, divers maîtres artisans, etc. L’espace sera segmenté en 12 stands distincts, chacun dédié à une région, en plus d’un espace de 600 m² consacré à l’artisanat de prestige.

Aussi, durant les 9 jours que durera l’événement, les matinées seront toutes consacrées à la formation des artisans et à la professionnalisation de la filière. Les après-midi seront, elles, ouvertes au public avec, au programme, plusieurs expositions mettant en avant les produits confectionnés par lesdits artisans. Pour Mohamed Sajid, «le savoir-faire des artisans est précieux. Il faut veiller à ce qu’il soit transmis et mis en valeur, et ce, de manière à ce que le potentiel commercial de ces produits, au niveau interne et externe avec les exportations, soit pleinement atteint. La demande locale et étrangère pour ces œuvres est en constante croissance, et l’offre sera toujours inférieure à la demande». Et de poursuivre : «Grâce à la SNA, nous ambitionnons de structurer davantage la filière, et cela commence par la formation et la pérennisation des activités et des revenus des artisans.
L’objectif de cette Semaine est de former ces derniers aux pratiques commerciales, les initier à la finance, les aider à assimiler les voies de valorisation de leurs produits, et à mieux les exporter».
Rappelons que l’économie sociale et solidaire, dont les métiers de l’artisanat, emploie quelque 600 000 personnes.