Orchestre philharmonique : le Maghreb donne le la

Du 20 au 26 janvier, l’Orchestre philharmonique du Maghreb revient à la rencontre du public marocain, avec un répertoire de classiques et de créations contemporaines.

Agadir, Rabat, Casablanca et Oujda auront la chance d’accueillir les concerts de l’Orchestre Philharmonique du Maghreb, du 20 au 26 janvier. Du Tchaïkovski, du Beethoven, mais aussi du Nabil Benabdeljalil seront interprétées par les meilleurs musiciens du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie. C’est la quatrième fois, depuis sa création en 2015, que l’Orchestre philharmonique du Maroc rassemble des musiciens et des solistes issus des plus grands orchestres internationaux. Le succès réitéré de l’expérience appelle davantage de participants. Cette année, Olivier Holt dirigera un plateau de musiciens confirmés, qui seront accompagnés de Dina Bensaïd au piano, Mohamed Hiber au violon et Bruno Philippe au violoncelle.

«Le Maghreb donne le la» nous invite à célébrer l’année 2019, par un programme exceptionnel, riche et varié, réunissant des œuvres de Tchaïkovski, de Beethoven et du compositeur Nabil Benabdeljalil. C’est un bel hommage à la création contemporaine et marocaine que d’interpréter, aux côtés de maîtres éternels, l’Adagio pour cordes, d’inspiration arabe orientale, du compositeur marocain qui sera présent lors des concerts.

L’Orchestre Philharmonique du Maghreb, dont la vocation est de faire rayonner les valeurs de partage et de fraternité entre ces pays voisins, a réussi depuis sa création à créer une chimie parfaite entre des musiciens évoluant dans des formations différentes. Les origines et la culture communes y ont été pour beaucoup pour parfaire le langage universel de la musique classique. A inscrire absolument sur vos agendas ce rendez-vous musical rare et de qualité !