Des livres plein le Siel

Le Siel 2012, c’est jusqu’au 19 février à  la foire des expositions de Casablanca. 800 exposants y ont répondu présent, un record.

«Le rendez-vous approche… Les livres dansent de joie !», gazouille-t-on depuis déjà quelques jours sur la page Facebook du Salon international de l’édition et du livre. Un événement qui boucle ses dix-huit années d’existence avec, en guise de slogan, ce joli détournement du titre de l’écrivain allemand Erich Maria Remarque : «Un temps pour lire : un temps pour vivre».

800 exposants !

Voilà qui est assez rare pour être souligné. C’est même un record dans l’histoire de cette manifestation culturelle, qu’organise la direction du livre du ministère de la culture, en partenariat avec les départements de la Communication et des Habous. Un bonheur pour les mordus de lecture ! Fait marquant, la présence pour la quatrième fois du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), avec ses 3 000 titres étalés sur un stand de 400 m2, ainsi que ses invités, une centaine environ, qui rendront hommage aux «écritures au féminin» et parleront écriture migrante «dans tous ses Etats».

La journée professionnelle

Lundi 13 février, les représentants du monde du livre se réuniront pour parler lecture, jeunesse et nouvelles technologies. Parmi ces professionnels, citons Driss Khrouz, directeur de la Bibliothèque nationale du Royaume, les universitaires Mohamed Bendahan et Kacem Basfao, ou encore Abdelkader Retnani, le fondateur des éditions Eddif. Au programme, six tables rondes notamment sur la promotion des bibliothèques et de la lecture, la littérature jeunesse, le livre électronique ou encore l’impact des prix littéraires sur la créativité, la production et la diffusion d’une œuvre.

Les afters littéraires

Organisés par la Ville mais aussi les instituts français et Cervantès de Casablanca, des concerts, des lectures et des spectacles vous sont proposés tout au long du Siel.
Au Diwan de Bab Al Bahr dans l’ancienne médina, l’Institut français vous convie tous les soirs à ses nocturnes, faits de ballades, de chants et de causeries littéraires. Quant à l’Institut Cervantès, il vous invite à une exposition bibliographique sur les œuvres et le parcours d’écrivains espagnols et marocains en langue espagnole, tels que Jorge Carrion, Isaac Rosa, Manuel Vilas, Mohamed Sibari et Mohamed Lahchiri. Les détails sur les sites Casablanca.cervantes.es et institut-francais-casablanca.ma.