Sociéte

« Un homme s’est levé instinctivement pour essayer de voir ce qui n’allait pas. l’instant d’après, je l’ai vu voler. Oui, voler. il a heurté le plafond ». Ce témoignage d’un étudiant, accoutumé à la navette comme une bonne partie de la population active de l’axe Rabat-Kénitra, ne relate qu’une scène de la terreur qu’ont vécu les passagers du TNR N°9. Il aura suffit de quelques secondes pour incruster dans leurs âmes et mémoires, peut-être à tout jamais, des scènes apocalyptique.

La deuxième voie ferroviaire reliant Kénitra à Salé, sur laquelle a déraillé le train navette rapide  dans la matinée du 16 octobre, vient d’être remise en service, avise l’ONCF

Un numéro vert gratuit (0 800 00 22 99) est mis à leur disposition de 9h à 20h.

L’ONCF a démenti certaines informations erronées véhiculées sur les réseaux sociaux, selon lesquelles des passagers d’un train ayant précédé celui qui a déraillé déclarent avoir ressenti des secousses au niveau du lieu de l’accident et en avoir fait échos auprès de l’office.

Le trafic devrait être rétabli partiellement mercredi 17 Octobre 2018 vers 10 heures entre Salé et Kénitra sur une seule voie.

Le bilan de la catastrophe ferroviaire survenue ce matin entre Kénitra et Rabat s’alourdit.

Pour le moment, on ne sait pas si l’accident a fait des morts. Plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent la gravité de l’accident . Aucun communiqué officiel de l’Office des chemins de fer (ONCF) n’a encore été publié.

Voici le bilan du contrôle sanitaire des produits alimentaires dressé par l’ONSSA durant le 3ème trimestre 2018. Aussi bien le marché local que l’importation et l’exportation y figurent.

A la veille de son application, la loi n’a encore fait l’objet d’aucune campagne de communication. Aucun dispositif de contrôle du respect des mesures n’est prévu. On ne peut que s’interroger sur l’efficacité de ce nouveau texte…

Inégal accès aux soins, forte demande dans les hôpitaux, absence de ressources financières sont les principaux symptômes du malaise. Le ministère de la santé prépare une réforme du système. Une structure de gestion autonome sera mise en place.

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a visité, mardi 9 Octobre 2018, deux projets représentatifs du programme de sauvegarde et de développement de la Palmeraie de Marrakech.

Une enveloppe de 29 millions de DH sera allouée à 44 projets à Taounate dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).