High-tech

L’agence nationale de réglementations des télécommunications (ANRT) a publié les chiffres de la télécommunication au Maroc à fin septembre 2018.

L’intégrateur global de solutions IT, CBI, a décroché trois prix décernés par Cisco, le géant mondial des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le Centre monétique interbancaire (CMI) lance, en partenariat avec Al Barid Bank, Attijariwafa bank, Banque Populaire, BMCE Bank, BMCI, CIH Bank, Crédit du Maroc, Crédit Agricole du Maroc et Société Générale une opération nationale de promotion du paiement par carte bancaire.

Le déploiement de cette technologie dans le royaume coûtera 2 à 3 milliards de dirhams par opérateurs, selon les estimations d’Yves Gauthier, CEO d’Orange Maroc. Dans un autre registre, l’avènement de la première usine d’assemblage de smartphones au Maroc, sous la bannière de STG Telecom, est prévu pour 2019.

Le climat des affaires en Afrique continue de s’améliorer. Selon le Global Entrepreneurship Index 2016-2017 publié par le Global Entrepreneurship & Development Institute (GEDI), le Maroc est l’un des cinq pays africain où il faut entreprendre en 2018. A titre d’exemple, 74% des jeunes étudiants marocains du cycle supérieur ont une idée de création d’entreprise et souhaitent avoir l’accompagnement nécessaire pour crééer leurs projets.

L’interopérabilité, qui permet le transfert d’argent entre des clients titulaires de comptes dans des établissements différents, devrait entrer en vigueur à la fin du mois. Les flux identifiés comme « adressables rapidement par le paiement mobile » représentent environ 400 milliards de DH.

Le détenteur d’un m-wallet pourra effectuer à partir de son smartphone des opérations de transferts d’argent, paiement en ligne, retrait et dépôt d’espèces.

La marque chinoise Huawei a lancé hier à La Table du Marché de Casablanca le Huawei Y9 2019, considéré comme le téléphone le plus abouti de la série Y.

Le site de e-commerce proposera un mois de soldes à partir de ce vendredi et jusqu’au 30 novembre.

La digitalisation génère une production très conséquente de données qui représentent aujourd’hui la nouvelle valeur des entreprises. La sécurisation des données personnelles et professionnelles, des brevets et des processus et outils industriels est un impératif. Orange a signé une convention de partenariat portant sur l’apprentissage du coding dans les écoles publiques.