Economie

Le salon est dédié à la pêche maritime, à l’aquaculture et à la valorisation des produits de la mer. Thème retenu: la place des nouvelles technologies dans la pêche. Quelque 300 exposants nationaux et internationaux et 50 000 visiteurs sont attendus.

Le dépôt des demandes pour bénéficier du programme de renouvellement du parc de véhicules du transport routier s’est ouvert le 15 février, a indiqué lundi 18 février 2019 le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.

L’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) a aménagé dans de nouveaux locaux à Rabat depuis le 15 janvier. L’opération de départs volontaires est toujours en cours, un nouvel organigramme a été mis en place. Une direction est dédiée à chacun des 20 secteurs phares de l’économie.

Les aéroports du Royaume ont enregistré, en janvier 2019, un volume de trafic commercial de 1 861 875 passagers, soit une augmentation de +10,02% par rapport à la même période de l’année 2018.

Ces quatre mémorandums d’entente portent sur les domaines de la lutte contre le terrorisme, l’Habitat, la jeunesse et la facilitation des mouvements des hommes d’affaires entre les deux pays.

Le Maroc organise le 19 février à Agadir une Conférence de Haut Niveau sur l’Initiative de La Ceinture Bleue (Blue Belt Initiaitive), une plateforme pour l’action en faveur de la durabilité de la pêche et de l’aquaculture en Afrique.

Opérationnel mais sujet à un développement continu, guichet.ma est structuré de manière à simplifier, au maximum, la tâche à l’organisateur de l’événement comme à ses invités.

Le dirham s’est également déprécié de 0,08% vis-à-vis du dollar américain en janvier 2019, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Les taux vont de 4.20% à 4.90%. La contraction des marges sur le crédit est compensée par la hausse des revenus générés par d’autres produits. Dans la conjoncture actuelle, une baisse supplémentaire des taux longs est favorable.

Le rapport démographique moyen des cinq régimes de retraite de base au Maroc s’est situé à 5,8 actifs cotisants pour un retraité en 2017 contre 6,5 en 2013, selon l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS).