Posts From Hicham Benjamaa

La campagne « Invest in France » cible cette année 40 pays à travers le monde, parmi lesquels 4 pays africains dont le Maroc.

L’interopérabilité, qui permet le transfert d’argent entre des clients titulaires de comptes dans des établissements différents, devrait entrer en vigueur à la fin du mois. Les flux identifiés comme « adressables rapidement par le paiement mobile » représentent environ 400 milliards de DH.

La productivité passe par le soutien à l’innovation, l’émergence d’un secteur logistique structuré et l’utilisation plus intensive des normes et standards de qualité. Les experts recommandent une meilleure planification des besoins et de la distribution des ressources humaines pour relever le niveau en matière d’éducation.

L’amélioration de la compétitivité économique et l’établissement d’une croissance durable, la réduction des disparités régionales et spatiales et la coopération Sud-Sud triangulaire Japon-Maroc-Afrique sont les trois axes du partenariat. Le Japon a accordé au Maroc un prêt concessionnel de 435 MDH pour la construction d’un navire océanographique et de recherche halieutique.

Infrastructures routières, portuaires, ferroviaires, aéroportuaires et hydrauliques, le Maroc a investi en masse durant ces dernières années. Il dispose d’un réseau routier de 57 334 km, d’un réseau ferroviaire de 2 109 km, de 39 ports, 18 aéroports et 140 grands barrages.

Après une phase de croissance rapide du crédit entre 2005 et 2011, le financement bancaire a ralenti autour de 3%, entre 2012 et 2017. La relation entre la finance et la croissance économique devient négative et peut même conduire à des crises à partir d’un ratio crédit/PIB variant de 80% à 100%. Un système financier développé peut constituer un avantage comparatif.

D’après une étude du cabinet Deloitte, le tiers des femmes marocaines, âgées de 18 à 64 ans, ont déclaré leur intention de monter une affaire dans les trois prochaines années. Les femmes entrepreneures marocaines tentent de concilier entre volonté d’autonomie et d’émancipation et respect de schémas de pensées traditionnels.

L’inflation devrait atteindre 1,8% en 2018 et revenir à 1,5% en 2019 contre 0,7% en 2017. Le taux de croissance devrait, quant à lui, se situer à 4% en 2017 et 3,3% en 2018, avec une légère accélération à 3,5% en 2019. Le taux directeur est maintenu à 2,25%.

Un programme destiné à l’autonomisation des femmes est mis en œuvre dans les régions d’Ouarzazate et d’Essaouira. Il vise le développement des capacités et des connaissances techniques des agricultrices.

Le montant global des investissements s’élève à 41 milliards de DH. Ces projets ont permis la création de 180 000 emplois pendant la phase de réalisation. Le chiffre d’affaires devrait s’élever à 3,88 milliards de DH et les investissements programmés totalisent 6,8 milliards.