Posts From Fadel Boucetta

« Vous pouvez prendre la main de votre épouse, Monsieur, le tribunal vous y autorise », conclut le juge. Obéissant à l’injonction amicale du magistrat, le jeune homme prit la main de la jeune dame, Déclenchant, à la surprise générale, une réaction spontanée des personnes présentes dans la salle…qui se levèrent debout comme un seul homme et se mirent à applaudir le couple…

Une fois la plainte déposée, le dossier atterrit sur le bureau d’un substitut du Procureur, voire du Procureur en personne, si les montants en question sont très élevés ou si l’une des personnes mises en cause se trouve être une personnalité.

Les représentants du Parquet ont aussi l’accréditation d’OPJ, Officier de police judiciaire. le titre, qui date du Protectorat, se voulait dans le but de faciliter les enquêtes policières… «Sous la supervision du Parquet compétent», comme on dit chez nous à la Télé. Diantre! Un magistrat policier? En principe, cela ne pourrait être, partant du sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs. Un juge appartient au monde judiciaire, et un policier relève du système exécutif.

Le Président de Renault/Nissan se retrouve incarcéré au Japon, accusé d’avoir minoré ses revenus. Le Maroc aussi est impacté par cette affaire, car ce groupe y a réalisé d’importants investissements. Notre propos n’est pas de commenter cette affaire, dans laquelle la justice rendra son dernier mot. Mais ce cas est exceptionnel, en matière juridique, car il englobe tous les ingrédients, dans lesquels s’applique le droit international.

Nous vivons dans un Etat de droit, où les lois et règlements doivent être respectés, si l’on veut voir notre pays continuer à progresser. La Police n’intervient jamais par hasard ou pour rompre l’ennui. Les ordres viennent des chefs hiérarchiques (préfet de police, commissaires, inspecteurs…), lesquels reçoivent des instructions précises des procureurs du Roi.

Et comme souvent, le dindon de la farce sera l’infortuné citoyen/voyageur/contribuable, qui se verra balader de tribunal en cour d’appel et d’expertise en contre-expertise avant de pouvoir recevoir son indemnisation. Certains décèderont même avant…

Lors des plaidoiries, un avocat s’est lancé dans la description assez détaillée des faits reprochés au prévenu, s’attardant sur des éléments précis, puis s’interrompant dans sa plaidoirie, juste le temps de reprendre son souffle, et lançant abruptement,: «Si j’étais parent de la victime, dans ce cas précis, je ne me serais pas contenté du dépôt d’une plainte, mais j’aurais abattu le criminel sur place!». Stupeur et consternation dans la salle, brouhaha…

Il est curieux de noter qu’au Maroc ce genre de contestation demeure assez rare : la culture locale fait que l’on considère l’Administration comme un ogre tout puissant contre lequel le citoyen de base est impuissant, ce qui est une erreur.

Le salarié se considère comme une victime de l’abus patronal, et estime avoir été renvoyé abusivement. Que nenni, rétorquera la défense de l’employeur, tout en décrivant les dérives (selon elle) de l’employé. Qui va trancher, dans ce débat, parfois vital pour les deux parties ? Ce seront les magistrats des prudhommes, en charge des affaires sociales, au sein de tous les tribunaux.

Au Maroc, le port d’arme est strictement encadré par les textes, qui ne tolèrent aucune exception. Les magistrats ont également reçu des consignes strictes: Aucune circonstance atténuante ne doit être accordée aux adeptes de ce nouveau banditisme. L’on ne peut que s’en féliciter, car la sécurité et l’ordre publics sont à ce prix…