Posts From Hicham Ait Almouh

Ayant été testé dans un premier temps au niveau de cinq communes, la police administrative sera généralisée sur les seize communes, formant l’Etablissement de coopération intercommunal (ECI) de la capitale économique.

La décision de proroger ou non le contrat de M’dina bus devait être prise entre octobre et novembre 2018. L’Etablissement de coopération intercommunal aura la haute main sur le transport urbain. La bataille entre la société de transport et la ville continue sur le terrain judiciaire.

Mohamed Aujjar, ministre de la justice, est d’avis que certaines dispositions de la loi méritent d’être revues.

Les surestaries sont estimés à plus de 300 MDH, selon les dernières données disponibles de l’Office des Changes. L’ANP a pris une série de mesures depuis 2014.

Payés en devises aux compagnies maritimes, les surestaries sont de 850 DH par conteneur et par jour. La lenteur des contrôles à l’entrée effectués par les différents services de l’Etat participent à l’allongement de la durée d’immobilisation des conteneurs. Le paiement en devises de ces frais constitue une perte de capitaux pour le pays.

Des mesures seront prises pour favoriser la concurrence dans l’exploration pétrolière, affirme Aziz Rabbah. Le ministère de l’énergie a entamé une réflexion pour mettre à niveau la chaîne de valeur. Les incitations fiscales maintenues.

Le rôle de la Cour des comptes sera central dans le contrôle de l’utilisation des subventions publiques. Le ministère des finances et le Secrétariat général du gouvernement s’activent pour l’entrée en vigueur du plan comptable dédié aux associations. La majorité des subventions demeure publique.

En 2019, les prévisions budgétaires sont de l’ordre de 38 MDH pour l’ONHYM et de 2,4 milliards pour ses partenaires. Il est prévu d’investir 6,6 milliards de DH sur la période 2019 – 2021, dont plus de 95% par les partenaires de l’office. La densité des puits demeure très faible, avec seulement 0,04 puits/100 km², contre une moyenne mondiale de 10/100 km².

Une conférence est prévue les 8 et 9 février à Marrakech.

En dehors de l’axe Casablanca-Rabat-Kénitra ainsi que de Tanger, la plupart des zones sont loin de faire le plein, faute d’attractivité régionale. Grâce à quelques garde-fous, la spéculation pose moins de problèmes qu’auparavant. L’agence MCA Morocco s’apprête à lancer un nouveau fonds pour des zones industrielles durables.