Wilders enfonce le clou

Le député néerlandais d’extrême droite Geert Wilders a boycotté, le 31 octobre, le procès qui a lieu au tribunal de Schiphol et au cours duquel il devait être jugé pour discrimination et incitation à la haine contre les Marocains.

Il a néanmoins tenu à envoyer une allocution qui a été lue par un de ses avocats. «Je n’ai rien dit de mal. C’est mon droit et mon devoir en tant que politicien de parler des problèmes de notre pays… parce que les Pays-Bas ont un méga problème marocain», a-t-il notamment déclaré.