Une quarantaine de conventions signées au Rwanda et en Tanzanie

En plus de sa connotation diplomatique, la tournée de SM le Roi Mohammed VI a une grande portée économique. Le secteur privé et les officiels marocains étaient présents en force.

La diplomatie économique marocaine part à la découverte de l’autre côté de l’Afrique, en l’occurrence l’Est! Cette partie du continent abrite des pays qui enregistrent des taux de croissance parmi les plus élevés au niveau mondial, jouissent d’une stabilité politique et enregistrent des niveaux de développement humain corrects. Autrement dit, des partenaires avec lesquels le rapprochement peut être très bénéfique. Avec un tel dynamisme économique, le Royaume aura beaucoup à gagner tant sur le plan des échanges commerciaux que sur celui des IDE.

En plus de sa connotation diplomatique, la tournée de SM.Mohammed VI a une grande portée économique. En témoigne le nombre de conventions et d’accords signés. Au Rwanda, première étape d’un périple qui le mènera à Dar-Essalam et à Addis-Abeba, 19 conventions et accords bilatéraux ont été conclus. Ils concernent différents secteurs, en l’occurrence l’agriculture, l’habitat, la formation professionnelle, les nouvelles technologies, le transport aérien, le tourisme et les énergies renouvelables. Ces accords visent à renforcer le cadre juridique régissant la coopération entre les deux pays. A citer l’accord général de coopération, et le mémorandum d’entente pour l’établissement d’un mécanisme de consultations politiques, signés par les ministres des affaires étrangères des deux pays. Dans le secteur aérien, un accord relatif aux services aériens a été conclu entre Rabat et Kigali. Idem pour l’accord relatif à l’exemption des visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques, de service ou spéciaux. Au registre de la coopération sécuritaire, le ministre de l’intérieur et le ministre rwandais de la justice ont signé un mémorandum d’entente. Aussi, une convention tendant à éviter la double imposition et à prévenir l’évasion fiscale en matière de taxes des revenus a été signée par les ministres des finances des deux pays. Dans le même registre, ils ont conclu un accord sur la promotion et la protection réciproque des investissements. Le tourisme n’était pas en reste. Un accord de partenariat entre l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et Rwanda Development Board (RDB) a été conclu. Par ailleurs, un mémorandum d’entente de coopération entre Casablanca Finance City Authority (CFCA) et la RDB pour le développement et le renforcement de leurs intérêts communs a été signé. Côté formation, les deux pays ont paraphé un mémorandum d’entente concernant l’établissement de l’Institut africain de technologie.

Cela dit, la communauté des affaires a également conclu un accord pour l’établissement d’un Conseil d’affaires maroco-rwandais entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Fédération rwandaise du secteur privé (PSF). Un accord signé par la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah-Chaqroun, et le président de la PSF, Benjamin Gasamagera. Côté business, plusieurs projets ont été paraphés. Le premier concerne la banque marocaine Attijariwafa bank. La filiale de SNI et les actionnaires de la Compagnie générale de banque (Cogebanque) ont signé une convention à travers laquelle la banque marocaine prend des participations dans le capital de la compagnie rwandaise. BMCE Bank of Africa a été représentée dans cette tournée par son président Othman Benjelloun, dont le groupe est partie prenante d’importants projets portés par des institutions marocaines. Le premier projet concerne le financement de la construction de 5 000 logements économiques à Kigali (commune de Ndera). La banque d’Othman Benjelloun compte également financer un projet pharmaceutique porté par le laboratoire marocain Cooper Pharma. Un mémorandum d’entente entre la république du Rwanda, Bank of Africa-Rwanda et la société marocaine de coopération pharmaceutique, représentée par son PDG Jaouad Cheikh Lahlou ainsi que Othman Benjelloun, a été signé dans ce sens.

Bâtir des liens durables…

Trois jours plus tard, à Dar Es-salam en Tanzanie, l’élan de coopération n’a pas faibli. 22 conventions et partenariats ont été signés. Ces conventions signées par les officiels et les patrons des établissements publics concernent le secteur des hydrocarbures, les énergies, mines et géologie, le transport aérien, l’agriculture, les pêches maritimes, les énergies renouvelables, le tourisme, l’assurance et l’industre.

Pour les officiels tanzaniens, les 22 accords de coopération signés permettront de contribuer à l’industrialisation, la transformation et la modernisation de l’économie de la Tanzanie, pays qui regorge d’importantes ressources naturelles et minières. En marge de la visite royale, les secteurs privés des deux pays ont tenu le 1er Forum maroco-tanzanien pour le commerce et l’investissement. Il a été marqué par la participation d’une pléiade de responsables et d’opérateurs économiques et investisseurs des deux pays. «Aujourd’hui, les opérateurs économiques tanzaniens et marocains peuvent bâtir des liens durables, comme en témoignent les résultats du 1er Forum maroco-tanzanien qui a montré le grand potentiel de ces relations», estime Mme Bensalah.

Plusieurs opérateurs ont donné le la. L’OCP a signé un accord avec la compagnie étatique tanzanienne Tanzania Fertilizer Company (TFC). Un mémorandum d’entente entre le groupe Crédit Agricole Maroc et Tanzania Agricultural Development Bank a également été conclu. De plus, une convention de coopération pour l’établissement et le développement de l’assurance de culture en Tanzanie a été signée par le président du directoire de la Mutuelle agricole marocaine d’assurance (Mamda), et le directeur général de la Société nationale tanzanienne d’assurance. Le domaine de l’agro-industrie a également fait l’objet d’un accord entre la Société impériale des thés et infusions (SITI) et l’Africafé Tanzanie. Objectif : la création d’une unité de valorisation et de conditionnement de thé haut de gamme.

Les banques marocaines étaient également à l’honneur en Tanzanie. Parmi elles, la Bank of Africa Tanzani. La filiale du groupe BMCE Bank a signé une convention pour le refinancement d’un crédit destiné à la construction d’un hôpital privé de la Comprehensive Community Based Rehabilitation in Tanzania. La filiale du groupe BMCE a également signé un accord de facilités avec l’entreprise de transport Superstar Forwarders Company Limited. Un accord similaire a été paraphé entre la Bank of Africa Tanzania et la compagnie pétrolière Lake Gas Tanzania. Attijariwafa bank a, pour sa part, signé un accord de coopération pour la promotion et le financement des échanges commerciaux et de l’investissement en Afrique avec l’OLAM, une entreprise tanzanienne spécialisée dans l’agrobusiness.