Talbi Alami hausse le ton

Rachid Talbi Alami a dû batailler ferme pour faire adopter, lundi 24 juillet, le premier texte majeur de son mandat à la 1ère Chambre.

Il s’agit du projet de loi relatif au Conseil supérieur de la jeunesse et de l’action associative. Le ministre de la jeunesse et des sports a même menacé de «déballer tout» et de retirer, s’il le faut, le texte des débats, pour faire face à l’hypocrisie de certains députés qui n’ont pas trouvé à redire au moment de la présentation du projet de loi par le gouvernement. Pourtant, rien n’a changé depuis. Le PJD continue à diriger le gouvernement à la tête de (presque) la même coalition gouvernementale. Seul le ministre de tutelle a changé…