SNI : Hassan Ouriagli procède à  son premier remaniement

Nouveaux présidents pour Marjane, Optorg et Sotherma. Abdelmajid Tazlaoui siège au CA d’Attijariwafa bank.

Trois mois après sa nomination à la tête de la SNI, Hassan Ouriagli procède à son premier remaniement des équipes en nommant de nouveaux présidents à la tête de trois filiales que sont Marjane, Optorg et Sotherma. Pour l’enseigne de grande distribution, on annonce l’arrivée de Abdallah Tabat, un polytechnicien de 53 ans qui a été PDG successivement de Cegelec Maroc puis Alstom Maroc. Pour le nouveau patron de Marjane, la principale mission sera, selon des sources à la SNI, de consolider le leadership de l’enseigne, fortement malmenée ces derniers temps par la concurrence, tout en initiant des projets de développement en dehors des frontières nationales, notamment en Afrique.
Pour Optorg, filiale du groupe spécialisée dans l’équipement industriel et automobile très présente en Afrique, et qui était présidée par M. Ouriagli lui-même avant sa nomination à la tête de la SNI, le nouveau PDG est Ramses Arroub, ex-patron de Wafa Assurances.

M. Ouriagli connaissant parfaitement la filiale, son successeur se retrouve avec une feuille de route déjà toute tracée. Il devra poursuivre le développement de la société sur ses métiers historiques mais également explorer de nouveaux segments de croissance, notamment dans l’industrie pharmaceutique et du négoce agro-alimentaire.
Enfin, du côté de Sotherma, on annonce l’arrivée de Tajeddine Guennouni qui avait occupé les postes de DG des Fromageries de Doukkala puis de PDG de Marjane pendant plus de 7 années. Son principal objectif, dit-on auprès de la SNI: doubler le chiffre d’affaires de cette société qui est une joint-venture entre la SNI et Danone. A noter aussi, qu’il y a quelques jours, et suite à la démission de Hassan Bouhemou de son poste au conseil d’administration d’Attijariwafa bank, c’est désormais Abdelmajid Tazlaoui, actuellement PDG d’Onapar, qui siègera au conseil pour le compte de la SNI.

On rappellera que le 1er octobre, un grand changement de cap avait été opéré à la SNI avec la nomination d’un nouveau PDG, Hassan Ouriagli, chargé par Mounir Majidi de faire évoluer le holding aujourd’hui opérationnel vers une architecture de fonds d’investissement non majoritaire pour soutenir des projets innovants aussi bien au Maroc qu’en Afrique.