Rachida Tlaib et Ilhan Omar, premières élues musulmanes au Congrès américain
7 novembre 2018
Iliasse El Mesnaoui (98 articles)
Partager

Rachida Tlaib et Ilhan Omar, premières élues musulmanes au Congrès américain

L’une est née de parents palestiniens immigrés, l’autre a fui la guerre civile en Somalie, et les deux viennent d’entrer dans l’histoire de la politique américaine en devenant les toutes premières « congresswomen » musulmanes.

A l’issue des élections partielles du Congrès américain, Rachida Tlaib et Ilhan Omar, respectivement d’origines palestinienne et somalienne, sont les premières femmes de confession musulmanes à intégrer ce socle de la législature bicamérale U.S.

Tlaib, 42 ans, a décroché son ticket dans le Michigan, alors qu’Omar, 36 ans, a triomphé au Minnesota, deux fiefs du parti démocrate dont elles sont les représentantes. Omar a pris le siège vacant de Keith Ellison, ce dernier étant le premier américain de confession musulmane à être élu au Congrès en 2006.

Tlaib est née à Detroit de parents palestiniens immigrés. Elle est entrée dans l’histoire du Michigan en accédant, en 2008, à la chambre des représentants de l’Etat. Ses promesses de campagne ont porté sur l’amélioration du salaire minimum et la prévention des réductions des aides sociales, ainsi que l’arrêt de l’abattement fiscal dont bénéficient les grandes entreprises.

Omar, arrive au Etats-Unis à l’âge de 14 en fuyant la guerre civile qui faisait rage en Somalie, a fait sa campagne sur des promesses progressistes similaires, en appelant à la couverture médicale universelle et à la gratuité des frais des études universitaires.

Iliasse El Mesnaoui

Iliasse El Mesnaoui