Neuf personnes arrêtées pour avoir fait la propagande d’idées extrémistes de «Daesh»

Ce personnes qui faisait la propagande, via des sites électroniques, d’idées extrémistes adoptées par «Daesh» ont été interpelées, jeudi 5 juillet 2015, dans les villes de Nador, Laà¢youne, Tétouan, Meknès, Sidi Ifni, Beni Mellal, Saidia, Dakhla et Tanger.

Neuf personnes se réclamant du soi-disant «Etat Islamique» ont été, jeudi 2 juillet 2015, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction Générale de Surveillance du Territoire National (DGST).

Ces personnes qui faisaient la propagande, via des sites électroniques, d’idées extrémistes adoptées par «Daesh» ont été interpelées dans les villes de Nador, Laâyoune, Tétouan, Meknès, Sidi Ifni, Beni Mellal, Saidia, Dakhla et Tanger, annonce le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

D’après la même source, ces mis en cause qui ont fait allégeance au prétendu émir «Abou Bakr El Baghdadi» ont contribué à grande échelle, à faire l’apologie des actes criminels revendiqués par «Daesh» à l’intérieur et en dehors de la Syrie et de l’Irak, notamment ceux qui ont visé plusieurs pays durant ce mois sacré.

Les mis en cause sont également accusé d’avoir noué des contacts avec cette organisation terroriste pour inciter les jeunes volontaires à combattre dans ses rangs et mis à profit le réseau électronique pour acquérir de hautes compétences en matière de fabrication d’explosifs et des produits chimiques et de maniement de différents types d’armes.

Les mis en cause seront déférés devant la justice une fois achevée l’enquête en cours sous la supervision du parquet général compétent.