Logistique urbaine : le plan d’action finalisé

Le plan d’action pour le développement de la logistique urbaine est finalisé. C’est ce qui ressort d’une récente réunion du comité de pilotage du projet, tenue le 13 janvier à Rabat, soit quelques jours avant la tenue du conseil d’administration de l’AMDL.

D’après des sources ministérielles, cette réunion a été consacrée à la présentation et à l’échange autour des résultats de l’étude menée en 2015 sur la problématique de la logistique urbaine. Il s’agissait également de discuter la stratégie proposée pour la structuration de la logistique urbaine et sa déclinaison pour la ville de Casablanca. Selon les premiers éléments disponibles, le plan d’action vise à instaurer au sein des villes marocaines des pratiques logistiques optimisées et mettre en place des infrastructures et équipements adaptés. L’objectif est aussi de lancer une dynamique de développement pérenne dans ce domaine. Concrètement, le plan prévoit un ensemble de projets afférents, entre autres, à l’organisation de la circulation et du stationnement des véhicules de transport de marchandises en ville, la structuration des acteurs de la logistique urbaine et l’optimisation de l’offre en infrastructures. Dans un premier temps, ce plan devrait être décliné sur la ville de Casablanca à partir de l’année en cours, avant son extension à d’autres villes du Royaume. Elles seraient six à sept à bénéficier de cette stratégie dans les cinq prochaines années. Pour rappel, c’est le cabinet Valyans qui a réalisé l’étude servant de base au plan d’action. Celle-ci avait permis de relever nombre de dysfonctionnements liés à la fois aux spécificités du territoire de la ville (densité, infrastructures, positionnement des centres de consommation…) mais aussi aux habitudes de consommation et de livraison.