Les coachs de “The Voice” à  Mawazine en compagnie de leurs candidats favoris
28 janvier 2013
Lavieeco (25778 articles)
Partager

Les coachs de “The Voice” à  Mawazine en compagnie de leurs candidats favoris

Sherine Abdel Wahhab en concert le 25 mai 2013 accompagnée par le finaliste de l’édition 2012 de l’émission “The Voice” Farid Ghannam. Assi El Hellani sera en concert Le 30 mai 2013 en compagnie du gagnant de l’édition 2012 de l’émission : Mourad Bouriki.

Les célèbres chanteurs Sherine Abdel Wahhab et Assi El Hellani feront partie des artistes arabes qui participeront à la 12ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde. Les deux grands artistes viendront éblouir leurs nombreux fans marocains en compagne de leurs favoris respectifs, Mourad Bouriki gagnant de l’édition 2013 de « The Voice » et Farid Ghannam, finaliste de la même édition et ancien lauréat de Génération Mawazine en compagnie du groupe Mayara Band, et ce le 25 et 30 mai 2013 à la scène Nahda.
 
Ayant marqué récemment l’émission The Voice par sa présence et son encouragement aux candidats marocains, la chanteuse Sherine Abdel Wahhab participera à la 12ème édition du Festival Mawazine. Pour le grand plaisir de ses fans, Sherine a insisté de chanter en compagnie de Farid Ghannam. Farid Ghannam, 25 ans, est sans doute celui qui a eu le plus de succès auprès du public de l’émission. Originaire d’Agadir, résidant aujourd’hui à Casablanca, Farid, qui est par ailleurs chanteur et bassiste dans le groupe de fusion Mayara Band, s’est brillamment qualifié à la finale de l’émission. Ayant bluffé presque tous les membres du jury, Farid Ghannam a choisi de rejoindre le groupe de la star égyptienne Sherine . qui l’a surnommé Farawla, qui veut dire une fraise.

Sherine Mohamed Abdel Wahhab s’est passionnée pour la musique dès son jeune âge. Elle rentre à l’Institut de musique arabe pour se perfectionner mais continue à chanter dans des spectacles et des soirées populaires. En 2000, elle fait en sorte d’attirer l’attention sur elle à travers le duo avec Mohamed Mohi dans la chanson «Bahibbek». La chanson est un succès mais Sherine n’en devient pas plus connue. La consécration n’est pas très loin puisque quelques mois après, Sherine sort une chanson écrite par Salah El Moursi et composée par Salah Charnoubi, la fameuse «Ah Ya Lil».

Sherine Abdel Wahhab a quatre albums a son actif, en plus de nombreux singles et collaborations. Elle chante avec Tamer Hosny pour le premier opus «Free Mix 3» en 2002, ensuite «Garh Tany» (une autre blessure) (2003), «Lazem A’eesh» (Je dois vivre) en 2005, «Bataminak» (Je te rassure) (2008) et «Habeat» (Amoureuse) en 2009. La chanteuse est adulée par le producteur Nasr Mahrous qui signe la plupart de ses clips. Le titres qu’elle sort sont tous des chansons à succès : «Garh Téni», «Sabri Alil», «Batamminak», «Kattar Khiri». Elle a également eu une expérience cinématographique avec Ahmed Helmi en jouant dans «Midou Machakel».

On dit de sa voix qu’elle représente la force des montagnes de Baalbeck. Figure emblématique de la scène musicale arabe, Assi El Helani, sera a Rabat pour un grand concert le jeudi 30 mai à la scène Nahda. Coach dans l’émission télé «The Voice» (MBC), Assi El Hellani est un des principaux artisans de la victoire du chanteur marocain Mourad Bouriki avec lequel il partagera la scène de Nahda pour un show plein d’émotions.

Mourad appartient à une famille d’artistes. Son grand père, Ibrahim Bouriki était violoniste, son oncle Abdelkrim Bouriki un virtuose du luth tandis que son père, Lahcen, dirige un orchestre de musique andalouse. Le jeune prodige natif de Safi a grandi dans le chant andalou. Il a fait ses premières armes dans l’apprentissage du coran puis a suivi une formation au conservatoire de musique pendant cinq ans lors de laquelle il a appris le solfège, le luth et le piano. Après un bref passage à « Studio 2M » en 2009, Mourad s’est tourné vers « The Voice » sur MBC pour faire reconnaître son talent. Il remporte haut la main cette fois Cette consécration qui lui a conféré le titre de star de la chanson arabe classique de l’année.

Un regard de prince, une voix de ténor et un charisme de maître. Mourad Bouriki est resté fidèle à lui-même en mettant à l’honneur la chanson classique arabe. Émotion, justesse et précision dans la voix, le jeune marocain de Safi a fait la différence.

De son vrai nom Mohamed Mezian El Hellani, s’est fait connaître du public du Moyen-Orient dès l’âge de 17 ans, lorsqu’il remporte le prix de l’émission «Art Studio TV Program». Son amour pour la musique le pousse également à participer à l’émission télévisée «Studio El Fen» où il réussi à se classer deuxième. Il intègre ensuite l’Institut Supérieur de Musique au Liban pour perfectionner ses techniques de chant arabe et la pratique du luth.

Assi El Hellani commence à produire ses premières chansons dès 1991. Il sort l’opus «Mahlana Sawa», «Ya Hala » en 1992 et «Mahr El Zina» en 1993. Mais le grand succès arrive avec la chanson «Wani Mareg Mareit» qui le propulse au rang des artistes importants de la musique arabe. Assi sort ensuite de multiples albums avec plusieurs grands hits, tels que «Ahla El Oyoun» en 1999, «Shog El Sahara» en 2000, «Forsat Omor» en 2004, «Ouwetna Bi Wehdetna» 2008, «Assi 010» en 2010 et «Rouhak Ana» en 2011.

Ce grand artiste s’est produit en concert dans de nombreux pays. Il a également participé à d’innombrables festivals tels que celui de Baalbeck, le festival de Carthage ou celui de Jerash. Son talent d’acteur se fait rapidement remarqué pour qu’on lui propose également des rôles principaux dans des films et séries.
Assi El Hellani s’inscrit dans la catégorie des artistes qui préservent leur patrimoine musical et contribuent à le diffuser dans le monde. En effet, il se spécialise dans les chansons à caractère «jabali», connu de certaines campagnes du Liban. Avec plus de 20 albums, Assi El Hellani ne cesse de monter sur la scène musicale arabe, en jonglant entre le traditionnel et le moderne.

Artiste engagé, il a contribué à plusieurs concerts caritatifs pour diverses associations dans le Moyen Orient dont l’association WDAH (Women’s Development Association Hayati) et la PAM (Programme Alimentaire Mondial).

Récemment nommé ambassadeur par l’Organisation des Nations Unies, Assi El Hellani a annoncé sa volonté de contribuer à l’amélioration des conditions de vie au Liban dans le cadre de la mission «Live Lebanon».