Les banques obligées de mieux s’informer sur les groupes

Les dossiers de crédit des entreprises adossées à des groupes seront plus volumineux. Une nouvelle directive de BAM recense les documents additionnels devant être requis par les banques pour instruire ces demandes de financement.

L’objectif est de permettre à l’établissement de crédit d’avoir une vue d’ensemble sur le groupe et ainsi mieux apprécier le risque de l’entreprise objet du prêt. En plus des documents exigés normalement, la directive exhorte les banques à demander de ces entités, dont le montant de la dette bancaire est supérieur ou égal à 500 MDH, la liste des entreprises composant le groupe, les états de synthèse consolidés et le rapport des commissaires aux comptes. De plus, la situation des encours de dette privée émise par le groupe est dorénavant exigée. La banque est également tenue de consulter le service de centralisation des risques pour l’obtention du rapport de solvabilité du groupe et de l’entité. Enfin, BAM exige que les dossiers de crédit soient mis à jour une fois par an.