Le PJD limite le mandat de ses dirigeants

Le parti islamiste stipule dans son projet de statuts qui sera validé lors du congrès de la mi-juillet, qu’un responsable ne peut pas rester dans son poste pendant plus de deux mandats.

Plus de dirigeants éternels dans nos partis. La loi organique sur les partis politiques l’a suggéré, le PJD est en passe de le concrétiser. Le parti islamiste stipule dans son projet de statuts qui sera validé lors du congrès de la mi-juillet, qu’un responsable ne peut pas rester dans son poste pendant plus de deux mandats. Ce qui veut dire que le secrétaire général, Abdelilah Benkirane, par exemple, n’a plus droit qu’à un seul mandat à la tête du parti. La mesure concerne également le président du conseil national, et les secrétaires régionaux, provinciaux et locaux. Le projet fixe également les modalités et les conditions du choix de ses futurs représentants dans des postes politiques, au gouvernement par exemple.