Le PJD, champion du web
21 juin 2013
Lavieeco (25801 articles)
Partager

Le PJD, champion du web

Son site attire 233 000 internautes par mois, soit 80% des visites de sites des partis politiques.

Voilà une donne qui va gonfler davantage l’ego des PJDistes. Le parti islamiste est de loin le plus populaire sur internet et les réseaux sociaux. Son site web (www.pjd.ma) attire plus de 233 000 visites par mois, loin devant son ennemi juré, le PAM, classé deuxième, avec seulement un peu plus de 33 600 visites. Le PAM, précisons-le, n’a ouvert son site web que depuis janvier dernier. Le PJD, lui, fait des technologies de l’information un outil principal dans sa stratégie de communication. Il est d’ailleurs très fréquent de voir ses responsables, députés et ministres manipuler leurs tablettes et smartphones. Bref, la stratégie du «tout web» se révèle payante puisque le parti islamiste accapare, à lui seul, 80% de la «fréquentation» des partis politiques sur le net (Internet, Facebook, Twitter et Youtube). Cela alors que des partis politiques historiques sont quasi absents, sinon totalement absents (l’USFP, par exemple).

Selon une enquête réalisée par la radio publique néerlandaise (RNW), les «tweets» du PJD sont suivis par plus de 23 000 personnes (contre 1 119 pour le RNI, 594 pour le PPS et 295 pour le PAM). Le compte PJD sur Youtube totalise 5 240 adhérents (contre 195 pour le PAM, 96 pour le RNI, et 70 pour le PPS) et sa page Facebook accueille 33 204 «likes» (12 394 pour le PPS, 3 955 pour le RNI, 2 231 pour l’Istiqlal et 1 756 pour le PAM). Cette même étude révèle que les sites et comptes sur réseaux sociaux de nombreux partis politiques n’arrivent même pas à attirer leurs propres adhérents. Pour eux, il n’est donc même pas question de parler de sympathisants ou futurs électeurs.

Globalement, l’ensemble des partis politiques présents sur le web totalisent à peine un peu plus de 306 000 visites par mois. Cela alors que la population marocaine sur Facebook, à elle seul, dépasse les cinq millions.