Lancement officiel du cercle des patriotes

Le cercle des patriotes marocains a officiellement été lancé jeudi 12 juillet à Casablanca en présence d’une pléiade de personnalités du monde économique.

L’objectif : créer un réseau de dirigeants qui sont autant de compétences publiques, privées et associatives, et issues de l’ensemble des régions du Maroc.

Banquiers, politiques, chefs d’entreprises, médecins, acteurs associatifs…, ont tous répondu présent pour cette première afin de débattre et lancer des réflexions autour des voies possibles que le Maroc pourrait emprunter pour atteindre les objectifs d’équité, de justice sociale et d’émancipation citoyenne. « On veut rassembler et attirer des Marocains volontaires qui ont des réticences à s’engager dans la politique », indique Ghassan Benchekroun, cofondateur du cercle.

Des groupes de travail seront ainsi créés dans tous les secteurs, tels que l’éducation, la santé… Ils seront chapeautés par un comité de sages afin de donner des solutions et des propositions scientifiques concrètes, explique Ghali Fassi Fihri, cofondateur du cercle des patriotes. Et d’ajouter, « les groupes seront constitués par des experts issus de différents secteurs d’activités et représenteront toutes les régions du Maroc ».

Sur le même sujet, M.Benchekroun insiste sur la dimension régionale et provinciale que doivent élaborer les groupes de réflexion. « Il faut qu’on puisse aller dans l’ensemble des provinces du royaume. Les solutions doivent émerger selon les spécificités de chaque région ».

Présent pour cette première, Ahmed Rahhou, le PDG du CIH, a appelé à revoir le modèle de développement actuel. « Les plans verts, halieutique ou industriel… lancés dans le Royaume ont tous été des réussites individuellement, mais il n’y pas de coordinations entre eux. On a un problème de gouvernance. Il faut créer une synergie entre les secteurs », souligne le PDG du CIH.