La croissance du crédit bancaire s’accélère

Le crédit bancaire bouge enfin ! Après les multiples mesures prises depuis 2014 par la Banque centrale (baisse du taux directeur, refinancement au profit des TPME…) et les établissements de crédit (rencontre avec le patronat, assouplissement des conditions de financement…) pour relancer les financements à l’économie, la croissance du crédit commence à s’accélérer, et ce, malgré une croissance économique plus faible cette année par rapport à 2015.

Selon les statistiques de Bank Al-Maghrib à fin septembre, l’encours des crédits bancaires a crû de 4% par rapport à septembre de l’année dernière pour s’établir à 795,3 milliards de DH. On est encore loin des taux de croissance à deux chiffres d’avant 2010 mais c’est beaucoup mieux que le 0,7% de progression enregistré à fin septembre 2015. Et ce sont à la fois les particuliers et les entreprises qui génèrent cette croissance. En effet, les crédits à l’habitat ont évolué de 5,3%, à 186,1 milliards de DH et les prêts à la consommation ont gagné 5,5%, à 48,7 milliards. Pour les entreprises, hormis les promoteurs immobiliers dont l’encours des financements est toujours en baisse (-4,2), les crédits repartent à la hausse, notamment les crédits à l’équipement qui affichent une croissance appréciable de 5,8%, à 146,7 milliards de DH. Toutefois, notons que les créances en souffrance continuent de progresser à un rythme plus rapide que l’encours global. Elles ont augmenté de 8,3% pour franchir la barre des 62 milliards de DH, représentant ainsi un poids de 7,8%.