Hausse de la dotation en devises : pas d’hémorragie

Le relèvement du plafond de la dotation touristique n’a visiblement arrangé les affaires que d’une infime partie des voyageurs marocains.

Le doublement en janvier 2011 de la dotation en devises pour les voyages touristiques des Marocains, passée de 20 000 à 40 000 DH par an, ne s’est finalement pas traduit par une envolée des dépenses de voyages. En 2011, celles-ci n’ont augmenté que de 1,2%, à 10,3 milliards de DH. Et encore, les dépenses de tourisme (hors frais de pèlerinage et Omra, de scolarité et de soins médicaux) ont carrément fait du surplace par rapport à 2010, à 4,3 milliards de DH. Même tendance sur les quatre premiers mois de 2012, où ces dépenses n’ont progressé que de 2,4%. Le relèvement du plafond de la dotation touristique n’a visiblement arrangé les affaires que d’une infime partie des voyageurs marocains.