Hamid Chabat : crise de « complotite » aiguë ?
14 mai 2012
Tahar Abou El Farah (1011 articles)
Partager

Hamid Chabat : crise de « complotite » aiguë ?

Le tribunal de première instance de Fès a condamné l’un de ses fils accusé de trafic de drogue à  trois ans de prison ferme.

Le tribunal de première instance de Fès a condamné l’un de ses fils accusé de trafic de drogue à trois ans de prison ferme et c’est son syndicat, l’UGTM, qui a organisé une conférence de presse (jeudi 10 mai) pour s’exprimer sur la question. Hamid Chabat, le maire de Fès, a même décidé de porter l’affaire devant le comité exécutif de son parti, l’Istiqlal. C’est que Hamid Chabat, resté injoignable au téléphone à l’heure où nous mettions sous presse, ne cesse de crier au complot qui le vise personnellement, et, par ricochet, l’Istiqlal.

Tahar Abou El Farah

Tahar Abou El Farah