Haddad renonce, la démocratie peut attendre

A peine quelques jours après avoir annoncé sa candidature pour le poste de secrétaire général de son parti, le ministre du tourisme déclare déjà  forfait.

Lahcen Haddad a même tenu une conférence de presse pour déclarer, en substance, que le parti n’est pas encore prêt pour une course démocratique entre plusieurs candidats à sa direction. Pour justifier son retrait, l’ex-candidat évoque des pressions et des manœuvres antidémocratiques. En attendant le congrès suivant, probablement en 2018, certains Harakis voient déjà le ministre dans le poste de président du conseil national, en guise de consolation.