GMT+1 : le Ministère de l’Education baisse les bras

Face au mouvement de protestation contre l’adoption des nouvelles formules horaires, le MEN a décidé de refiler la patate chaude aux académies régionales du Royaume.

L’adoption de nouveaux horaires dans les établissements scolaires devient un casse-tête pour le ministère de l’Education. La propagation  du mouvement de boycott des élèves dans les différents lycées du Royaume a déstabilisé le MEN, au point que ce dernier vient d’adresser une note aux directeurs des Académies Régionales d’Education et de Formation, dans laquelle il leur laisse le soin de fixer eux-mêmes les horaires qui leurs semblent adéquats « selon les spécificités spatiales de chaque région » à partir du 12 novembre.

Selon la note 158×17 signée par Youssef Belkasmi, secrétaire général du secteur de l’Education Nationale, « il a été décidé de donner les prérogatives aux directeurs des Académies Régionales d’Education et de Formation, en coordination avec  les Walis, pour adapter les dispositions de la note 157×18 (relative aux nouveaux horaires d’étude, ndlr) , pour déterminer les formules adéquates aux horaires scolaires en fonction des spécificités spatiales de chaque région ».