Fisc : la procédure de recouvrement fà¢che toujours

Pas si frustrant de traiter avec le fisc au Maroc. C’est du moins ce qui ressort des résultats d’une enquête de satisfaction menée récemment par la Direction générale des impôts (DGI).

Les contribuables qui trouvent le plus à redire sur leurs rapports avec l’administration sont les usagers occasionnels (bourse, attestation de non-imposition…), les professions libérales et les particuliers. Et encore, toutes ces catégories se disent moyennement satisfaites. Les PME et grandes entreprises tout comme les experts-comptables et les notaires affichent quant à eux un degré de satisfaction élevé. Néanmoins, la réactivité de l’administration envers les demandes, la procédure de recouvrement et la qualité des échanges à distance figurent parmi les points noirs les plus cités par les contribuables. Pour jauger la satisfaction de ses usagers, la DGI s’est basée sur un échantillon de 1 550 entités réparties entre 15 villes.