Espagne: arrestation d’une chef d’entreprise de textile pour exploitation d’immigrés, dont des marocains

La patronne d’une entreprise de textile, accusée d’exploitation d’une quarantaine de travailleurs immigrés, dont des Marocains, a été arrêtée, a annoncé mercredi la police.

La chef de cette petite entreprise, située à 28 km de Madrid, obligeait 44 immigrés de nationalité chinoise, roumaine et marocaine à travailler dans des « conditions lamentables », a précisé la police espagnole dans un communiqué.


La prévenue (58 ans) a également aménagé la partie supérieure de l’atelier pour louer des chambres aux employés, a indiqué la police, ajoutant que la moitié de travailleurs n’est pas déclarée au régime de la sécurité sociale et ne dispose pas de contrats de travail.


Les investigations sur cette affaire ont commencé il y a deux mois lorsque la police a reçu des informations sur l’existence d’un atelier de textile opérant sans autorisation et employant des étrangers de diverses nationalités.