Déficit du Trésor de 16.1 milliards de dirhams à  fin mai

Le Trésor a enregistré, à  fin mai 2012, un déficit de 16.1 milliards de dirhams, compte tenu d’un solde positif de 6.3 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST), contre un déficit de 4.4 MMDH à  fin mai 2011.

Le Trésor a enregistré, à fin mai 2012, un déficit de 16,1 milliards de dirhams (MMDH), compte tenu d’un solde positif de 6,3 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST), contre un déficit de 4,4 MMDH à fin mai 2011, selon le bulletin mensuel de statistiques des finances publiques, publié jeudi par le ministère de l’Economie et des Finances.

La situation des charges et ressources du Trésor, arrêtée à fin mai, laisse apparaître une quasi-stagnation des recettes ordinaires de -0,1%  et une augmentation des dépenses ordinaires de 21,7%  par rapport au même mois de l’année précédente, dégageant ainsi un solde ordinaire négatif de 6,8 MMDH.

Les recettes ordinaires se sont établies à 79,1 MMDH, en légère baisse de 0,1%  par rapport à fin mai 2011, en raison de la hausse des recettes fiscales de 8,5% conjuguée à la baisse des recettes non fiscales de 48,9%, précise la même source.

Concernant les dépenses du budget général, elles ont atteint 110,8 MMDH à fin mai, en hausse de 9,8% en glissement annuel, relève le bulletin qui explique cette augmentation par une hausse de 22,6%  des dépenses de fonctionnement conjuguée à une baisse de 17,4%  de l’investissement et de 5,3 % des charges de la dette budgétisée.

Les dépenses de fonctionnement se sont établies à 76,7 MMDH, dont 40 MMDH ont concerné les traitements et salaires. Les dépenses de matériel se sont élevées à 11 MMDH contre 10,8 à fin mai 2011, soit une hausse de 1,9%. Cependant, les charges de compensation ont augmenté de 64,2%, s’établissant à 21,4 MMDH à fin mai contre 13 MMDH un an auparavant.

Quant aux dépenses d’investissement, elles se sont établies à 15,2 MMDH à fin mai contre 18,4 MMDH une année auparavant, soit une diminution de 17,4%. Ces dépenses tiennent compte du virement aux comptes spéciaux du trésor d’un montant de 6 MMDH.

Compte tenu d’un besoin de financement de 23,5 MMDH et d’un flux net négatif du financement extérieur de 2,2 MMDH, le Trésor a eu recours au financement intérieur pour un montant de 25,7 MMDH, ajoute la même source.

A cet effet, l’encours de la dette intérieure, qui s’est établi à 337,5 MMDH à fin mai est en augmentation de 7,1% par rapport à son niveau à fin décembre 2011, suite au recours du Trésor au marché des adjudications pour un montant net de 20,9 MMDH.

Par ailleurs, les dépôts du Trésor ont atteint 43,3 MMDH à fin mai, en diminution de 1,9 MMDH par rapport à leur niveau à fin décembre dernier, tandis que ses disponibilités auprès de Bank Al-Maghrib ont été de 2,3 MMDH contre 2 MMDH au début de l’exercice.