De l’artisanat turc vendu au Maroc à travers des TO allemands

Depuis trois ans, les touristes allemands reviennent en force au Maroc. A fin septembre, 527 000 touristes allemands ont visité le Royaume, en hausse de 13% par rapport à la même période de 2016.

Ont contribué à ces performances certains tour-opérateurs allemands associés à des shopping centers d’artisanat implantés en Turquie. Ces TO ramènent entre 25 000 à 35 000 touristes allemands chaque année à travers des circuits dans les villes impériales du Maroc et le Grand Sud. Après leur arrivée à Marrakech, ces touristes visitent des showrooms d’artisanat dans la ville ocre où les produits exposés (souvent en pièce unique) sont pour la plupart made in Turquie. Après avoir choisi le modèle sur catalogue, le touriste s’acquitte de la valeur de la marchandise qui sera expédiée directement de Turquie vers son domicile en Allemagne. Ces touristes visitent le Royaume pour ses atouts touristiques mais surtout pour les prix des packages très attractifs. Pour leur part, les TO allemands et leurs associés arrivent à réaliser une marge confortable grâce aux ventes d’articles d’artisanat. Néanmoins, en privilégiant des produits turcs, le secteur de l’artisanat marocain, déjà en perte de vitesse, pâtit d’une concurrence déloyale dans son propre marché. D’un autre côté, les hôtels, les entreprises de transport touristiques et les restaurateurs peuvent se réjouir des quelques dépenses de ces touristes arrivés par le biais de ce business modèle habile.