Assurance Auto : le paiement des primes limité à deux ordres de virement

Les réseaux bancaires qui proposent à leurs clients de l’assurance automobile n’acceptent plus le paiement fractionné ! D’après des sources bien informées, les facilités de paiement sont, au meilleur des cas, limitées à deux versements.

En effet, depuis l’instauration de l’obligation du paiement des primes automobile au comptant en avril 2016 par circulaire de l’Acaps, les banques ont trouvé la parade de faire signer aux clients des ordres de virement pour opérer les paiements sur plusieurs mois. Cette action était menée par les banques qui ont des compagnies d’assurance pour promouvoir et doper les réalisations de la bancassurance. Sauf que, revers de la médaille, «le suivi des prélèvements n’a pas été fait avec la rigueur et la régularité nécessaires». Résultat : plusieurs centaines de clients se retrouvent encore redevables des échéances de leurs contrats de 2018 aux compagnies en raison d’ordres de virement non encore exécutés chez les banques. «Ce laisser-aller a poussé les directions à être catégoriques pour les contrats de 2019 qui doivent être réglés en deux virements au maximum», explique le directeur d’agence d’une grande banque de la place. Cela dit, les clients voulant étaler le paiement de leurs primes d’assurance sur plusieurs mois -sans compter sur cette facilité- ont toujours la possibilité de se financer auprès des banques à taux zéro et sur des durées allant jusqu’à 10 mois. Reste à noter que les réseaux bancaires agissent sur ce volet à la limite de la légalité, puisque à la base ils n’ont pas le droit de proposer des produits d’assurance non-vie !