Algérie : l’attaquant camerounais Ebossé tué par un projectile

Un drame qui remet sur le devant de la scène le fléau endémique de la violence dans les stades algériens.

L’attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé, est décédé, samedi 23 Aout 2014 en soirée, après avoir été atteint par un projectile lancé des tribunes, à l’issue de la défaite à domicile de son équipe face à l’USM Alger (2-1). Le jeune joueur de 24 ans a succombé à ses blessures à l’hôpital..

La ligue de football professionnel (LFP) en Algérie a décidé, dimanche 24 Aout 2014, la fermeture sine die du stade de Tizi Ouzou, suite à ce drame qui remet sur le devant de la scène le fléau endémique de la violence dans les stades du pays.

La LFP, qui a convoqué une réunion extraordinaire pour lundi 25 Aout 2014, a annoncé, que le stade de Tizi Ouzou restera fermé « à titre préventif », jusqu’à une date indéterminée.

Elle a également décidé de convoquer l’ensemble des dirigeants de la JS Kabylie, les arbitres et le commissaire du match pour être auditionnés sur les circonstances du drame.

Au Caire, la Confédération africaine de football a réagi en exigeant « des sanctions exemplaires » car « le football africain ne saurait être le terreau de quelque phénomène de hooliganisme que ce soit ».

Le ministère de l’Intérieur algérien a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire sur ce décès, a indiqué le président de la Ligue de football professionnel Mahfoud Kerbadj.