Archive

Alors que la croissance économique est des plus squelettiques (1,7% au premier trimestre et 1,4% au deuxième), les recettes fiscales, elles, ont progressé sur les sept premiers mois de l’année à un rythme relativement élevé : +5,8%, à 111 milliards de DH.

L’accès au financement des projets de lutte contre le changement climatique est le maillon faible des programmes des pays en développement. Lors de la COP22, le Maroc portera des initiatives complémentaires au nom de l’Afrique et d’une grande partie de la région MENA.

Il promet entre 5% et 6% de croissance annuelle et la création de 150 000 emplois par an.

Nous sommes à la veille d’une échéance électorale d’une grande importance. Parmi les sujets qui leur paraissent les plus préoccupants pour le pays, les citoyens évoquent le logement, la pauvreté et l’exclusion, l’insécurité.

Le potentiel est dans les CSP C et D. 12% des foyers interrogés comptent acquérir un véhicule dans les 12 prochains mois. Le financement par fonds propres est privilégié.

A moins d’un mois des élections, fébrilité et nervosité se font de plus en plus ressentir chez notre classe politique. La rencontre, entre autres exemples, qui était programmée avec les médias et durant laquelle la majorité devait présenter son bilan, a été reportée sine die sans qu’aucune nouvelle date ne soit annoncée ni aucune raison officielle avancée pour expliquer le report.

Le projet d’harmonisation des périmètres de distribution d’électricité, d’eau et du service d’assainissement dans le Grand Casablanca, qui devait s’achever en mars 2015, est toujours dans l’impasse.