Archive

A sa naissance, la déception était si amère que son père cacha la nouvelle à son entourage pendant trois semaines. A ceux qui s’enquéraient de la venue du bébé, il s’obstinait à répondre qu’on l’attendait toujours. Pourtant, dans son berceau,

La cherté des logements est devenue une préoccupation quotidienne des Marocains, que la hausse des prix a surpris par son ampleur. Contrairement à ce qui s’est passé dans les années 90, cette envolée n’est plus cantonnée aux grandes agglomérations mais

Dans une chronique publiée dans The Guardian, le 15 septembre 2005, Timothy Garton Ash (TGA dans la suite du texte), professeur d’études européennes à Oxford, énumère six explications possibles à l’éruption du fondamentalisme musulman sur la scène mondiale contemporaine. La

Chocs, agressions, changements, conflits, environnement hostile, surcharge de travail…, les facteurs de stress sont nombreux.
Les entreprises n’ont pas encore pris conscience de l’étendue du mal.
Il faut prendre du recul dès que
la pression devient insupportable.

Des modifications ont été apportées à la loi pour éviter les abus dont les débiteurs de bonne foi faisaient parfois les frais

Les personnes âgées de moins de 18 ans et de plus de 60 ans ne peuvent être soumises à la procédure de la contrainte par corps.

L’ONCF a reçu 2 nouvelles rames alors qu’il aurait dû en recevoir 10.
Le calendrier de livraison déjà modifié une fois n’a pas été respecté.
Pour chaque semaine de retard,
le contrat prévoit une pénalité de
440 000 DH par rame.

La profession juge le texte inapplicable en l’état et fait des propositions aux parlementaires.

Installé au Maroc depuis 2004, le cabinet se fixe deux objectifs essentiels : avoir un impact durable chez ses clients et développer une pépinière de hauts talents locaux.
Au Maroc, l’essentiel des interventions porte sur l’élaboration
de stratégies.
En Afrique du Nord, 18 % seulement de l’activité sont réalisés pour le compte du secteur public.

80% des accidents mortels ont lieu sur des tronçons qui totalisent 180 km pour un réseau national qui en compte 35 000
Vitesse élevée, surcharge technique, état mécanique des véhicules et dépassement dangereux restent les principales causes des accidents.
Une enveloppe de 131 MDH est engagée pour réaménager les treize points dangereux identifiés.

Ils demandent une exonération pour les projets à partir de 1 000 logements au lieu de 2 500.
Selon eux, la valeur des logements sociaux doit être relevée de 200 000 à 300 000 DH.