Archive

La taxe de 30 DH le quintal sur le son du blé tendre est étendue à toutes les céréales.
Le prix de l’aliment du bétail risque de se renchérir, compromettant ainsi l’objectif visé par la mesure.

L’OP, la Samir, les cimenteries, les huileries, les industries chimiques sont en tête de liste.
20 milliards DH de dégà¢ts par an dus à  la pollution, ce qui représente 8,1 % du PIB.
Coût de la dépollution des unités industrielles : 1,5 milliard DH.

Ils absorberont cette année 70% des exportations
24 MDH investis pour promouvoir le label Maroc en Amérique du Nord.

Ce chantier est la deuxième étape du programme de restructuration concernant les 126 structures hospitalières du pays.
Il nécessitera un budget de 1,5 milliard de DH.
Modernisation de l’infrastructure, amélioration de la gouvernance et assurance qualité sont les trois volets.

Deux modèles : le bismarckien, fondé sur le principe de l’assurance, et le beveridgien, reposant
sur celui de la solidarité.

C’est une pharmacienne bretonne qui a créé la formule de cette pommade pour bébé dans les années 1930 et la fabriquait sur commande.
Son héritier l’introduit au Maroc au début de la décennie 1970 et industrialise sa production via les laboratoires Maphar.
Deux millions de boîtes sont vendues chaque année au Maroc, son unique marché à  l’heure actuelle.

Conseil supérieur de l’environnement, de l’eau, de l’artisanat ou encore Conseil économique et social, de la défense nationale… une vingtaine d’institutions n’existent pratiquement que sur le papier.
Absence de volonté politique, conflits de compétence, textes imprécis … Plusieurs facteurs expliquent cette inertie.

Diplômé d’HEC Paris, Jamal Harouchi est recruté dès sa sortie, à  l’à¢ge de 22 ans, par l’ex-BCM.
Il a dirigé la Compagnie africaine d’assurances et Axa avant de tout laisser tomber à  42 ans.
Il crée l’agence Impact en 2002 et réalise, 4 ans plus tard, 70 MDH de chiffre d’affaires.