Volkswagen pourrait devoir rembourser à l’Etat espagnol 50 millions d’euros de subventions

Le groupe automobile allemand Volkswagen pourrait devoir rembourser à l’Etat espagnol 50 millions d’euros de subventions, a indiqué jeudi le ministre espagnol de l’Industrie, de l’énergie et du tourisme, José Manuel Soria.

Volkswagen s’est engagé à rendre à l’Etat les subventions perçues dans le cadre du plan PIVE d’aide financière au secteur automobile, dont ont bénéficié des voitures produites par le groupe en Espagne concernées par le scandale des émissions de CO2, a-t-il ajouté dans des déclarations à la Radio nationale espagnole (RNE).

Soria a précisé que la somme à rembourser par Volkswagen pourrait s’élever à 50 millions d’euros si toutes les voitures concernées par cette affaire ont été acquises en Espagne dans le cadre du Plan PIVE qui offre aux acheteurs potentiels une prime de 2.000 euros pour l’achat d’une voiture neuve plus écologique.

Doté d’un budget de 225 millions d’euros en 2015, le plan PIVE est un plan mis en place depuis plusieurs années par le gouvernement espagnol dans l’objectif de soutenir le secteur automobile du pays.

Le ministre a fait savoir, dans le même contexte, que le géant allemand estime à 50.000 le nombre de véhicules concernés par le scandale aux moteurs diesel truqués en Espagne.

Il a relevé, en outre, que Volkswagen s’est engagé à maintenir ses investissements futurs en Espagne, évalués à 4,2 milliards d’euros, en dépit de l’annonce par son nouveau patron, Matthias Muller, de la volonté du groupe de reconsidérer ses projets à l’étranger.

L’Audience nationale, la plus haute juridiction pénale d’Espagne, s’est déclarée la semaine dernière compétente pour ouvrir une enquête contre Volkswagen pour escroquerie, suite au scandale de trucage de ses moteurs diesel.

Un juge de l’Audience nationale a acceptée se saisir des plaintes déposées en Espagne contre le constructeur automobile allemand, auquel il a réclamé de désigner un représentant qui devra comparaître, le 10 novembre, devant cette juridiction.