Prises d’otage à Bamako : Assaut de l’armée en cours, des dizaines de personnes libérées dont un Marocain

Une prise d’otages par un commando armé dans un grand hôtel fréquenté par les étrangers à Bamako se poursuivait vendredi, alors que des dizaines de personnes ont été libérées.

D’après la télévision malienne, ORTM, environ 80 otages, sur les 170 personnes retenues depuis vendredi matin à l’hôtel Radisson de Bamako par des hommes armés, ont été libérés.

Le ministère malien de la Sécurité avait annoncé, de son côté, que « les forces spéciales ont libéré une trentaine d’otages et d’autres ont pu s’échapper tout seuls ».

Plusieurs personnes ont été vues en train de sortir de l’hôtel de Radisson Blue au moment où les forces de l’armée lançaient l’assaut pour déloger les assaillants.

Par ailleurs, le président Ibrahim Boubacar Keïta, qui se trouvait à N’Djamena, au Tchad, pour un sommet d’un groupe de pays du Sahel, a écourté son séjour pour rentrer à Bamako.

Cette attaque rappelle la prise d’otages du 7 août contre un hôtel à Sévaré, (centre), qui avait fait au total 13 morts.

Le 7 mars, le premier attentat meurtrier à Bamako, visant un restaurant, avait coûté la vie à 5 personnes.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda qui en ont été chassés par une intervention internationale conduite par la France. Affaiblis, ces terroristes continuent toutefois de mener des attaques contre les forces armées maliennes et les troupes de la mission de l’Onu.

Longtemps concentrées dans le Nord, ces attaques jihadistes se sont étendues depuis le début de l’année vers le centre, puis à partir de juin au sud du pays.