Près de 80.000 touristes russes en Egypte, pas de plan d’évacuation

Près de 80.000 ressortissants russes se trouvent actuellement en vacances en Egypte, mais il n’y a pas de plan d’urgence pour les évacuer malgré l’accident de l’avion russe qui s’est écrasé dans le Sinaï dans des conditions suspectes, a affirmé samedi un responsable du tourisme à Moscou.

Ces touristes, qui séjournent pour la plupart dans les régions de Charm el-Cheikh et Hurghada au bord de la mer Rouge, pourront rentrer dans leur pays au moment qu’ils choisiront, a assuré à l’AFP Irina Tiourina, porte-parole de la fédération de l’industrie touristique russe.

« Il n’y aura pas d’évacuation », a-t-elle assuré, tout en précisant que des avions sont envoyés en Egypte pour rapatrier ceux qui le souhaitent.

« Les touristes retourneront d’Egypte en Russie à leur propre rythme », avait également assuré vendredi le vice-Premier ministre Arkady Dvorkovich.

Les Russes ayant acheté des séjours de vacances en Egypte se voient désormais proposer des destinations de remplacement, en particulier la Turquie.

Une semaine après le crash qui a coûté la vie aux 224 personnes à bord, la thèse d’une bombe ayant explosé dans l’Airbus de la compagnie russe Metrojet est désormais privilégiée. La Russie, d’abord restée prudente face à la thèse d’un attentat, a ordonné vendredi la suspension de ses vols civils vers l’Egypte.

Le rapatriement a commencé vendredi pour les quelque 20.000 Britanniques présents à Charm el-Cheikh.