Nouvelle faille «potentielle» identifiée sur le Boeing 737 MAX

L’agence fédérale de l’aviation américaine (FAA) a indiqué mercredi 26 juin, avoir décelé une nouvelle faille « potentielle », sans la préciser, liée à l’avion 737 MAX dont deux accidents rapprochés ont fait 346 morts.

 

« La FAA a récemment découvert un risque potentiel que Boeing doit régler », a révélé l’agence américaine dans un courriel.

A cet effet, le régulateur aérien a demandé à Boeing de réparer cette faille, qui est de nature à retarder l’essai en vol du 737 MAX modifié, un test nécessaire pour la nouvelle certification de cet avion cloué au sol depuis mi-mars.

De son côté, le Groupe américain, Boeing, a fait savoir que la FAA lui a demandé de s’occuper d’un problème spécifique en vol que les changements de logiciel du 737 MAX sur lesquels Boeing travaille depuis huit mois ne prennent pas en compte.

« Boeing est d’accord avec la décision et la requête de la FAA et est en train de travailler sur ledit logiciel afin de répondre à la demande » de l’autorité, ajoute le groupe.

Plusieurs pays ont cloué au sol leurs Boeing 737 Max 8 à la suite des crashs des avions d’Ethiopian Airlines, dimanche 10 mars, et de Lion Air en Indonésie en octobre 2018.

(Avec MAP)