La Turquie demande à ses partenaires une opération terrestre conjointe en Syrie

La Turquie a demandé à ses partenaires de la coalition, y compris les Etats-Unis, à prendre part à une opération militaire conjointe au sol en Syrie pour tenter de mettre fin à cinq ans de guerre civile, rapporte la presse locale.

« Il est actuellement impossible d’arrêter la guerre sans une telle opération, mais Ankara ne se lancera pas seule dans une telle offensive », rapporte le quotidien pro-gouvernemental « Daily Sabah » citant un responsable ayant requis l’anonymat.

« La Turquie ne va pas mener une opération terrestre unilatérale. Nous demandons aux partenaires de la coalition qu’il devait y avoir une opération terrestre. Nous en discutons avec nos alliés », a-t-il ajouté, affirmant que « s’il y a un consensus, la Turquie prendra part ».

La lutte contre le groupe terroriste Daesh doit inclure les opérations au sol, a estimé, samedi dernier, le ministre turc des affaires étrangères Mevlut Cavuosglu, indiquant que la Turquie et l’Arabie-saoudite pourraient y participer.

« S’il y a une stratégie compréhensive (contre Daesh), nous pouvons ensemble, la Turquie et l’Arabie saoudite, participer à une opération terrestre », selon le chef de la diplomatie turque.

Lundi, le ministre turc de la Défense turc Ismet Yilmaz a affirmé, devant une commission parlementaire, que la Turquie « n’envisage pas d’envoyer des troupes dans ce pays » voisin.