La suspension de l’espace Schengen aurait une incidence négative sur l’économie de l’UE

La fin de la libre circulation dans l’espace Schengen pourrait avoir potentiellement un impact perturbateur sur la croissance économique, a averti, jeudi, la Commission européenne.

Une suspension plus généralisée et des mesures mettant à mal les réalisations du marché intérieur pourraient avoir potentiellement un impact perturbateur sur la croissance, a mis en garde la Commission européenne dans ses prévisions économiques d’hiver.

La perception de l’opinion publique face au nombre accru de réfugiés qui affluent vers l’Europe pourrait également avoir des conséquences négatives sur l’économie de l’UE, a estimé la même source qui craint un impact négatif sur la confiance économique et un ralentissement de la consommation des ménages.

La Commission européenne a appelé ainsi à surmonter au niveau de l’UE les défis politiques majeurs, comme la gestion des flux migratoires.

L’espace Schengen est une zone de libre circulation à l’intérieur de laquelle les contrôles aux frontières ont été abolis. Elle inclut 26 pays, dont 22 de l’UE. Six d’entre eux ont rétabli des contrôles temporaires pour endiguer la déferlante sans précédent des migrants.