La France salue le plan d’action de la Commission européenne de lutte contre le financement du terrorisme

La France a salué le plan d’action présenté mardi par la Commission européenne pour renforcer la lutte contre le financement du terrorisme.

« Je suis satisfait que la Commission européenne adopte cet après-midi un plan d’action complet, qui s’inspire largement de nos propositions et répond à chacune de nos demandes », a indiqué le ministre français des Finances Michel Sapin dans un communiqué, souhaitant que les Etats membres de l’Union européenne puissent aller vite dans la mise en œuvre de ce plan.

Le ministre a fait savoir que le Conseil des ministres adoptera mercredi un projet de loi qui permettra à la France d’être précurseur sur plusieurs des mesures du plan d’action de la Commission européenne pour lutter contre le financement du terrorisme.

Ce plan d’action reprend de nombreuses propositions portées par la France depuis mars 2015 et mises à jour en novembre dernier.

Il prévoit notamment des mesures de renforcement des moyens et de la coopération des cellules de renseignement financier pour identifier et traquer les flux suspects, des dispositifs pour encadrer et contrôler les transactions par cartes prépayées ou les monnaies virtuelles type Bitcoin, des mesures de lutte contre les trafics, notamment d’oeuvres d’art et de biens culturels ainsi que le renforcement des mécanismes européens de gel des avoirs, qui sont aujourd’hui trop fragmentés entre Etats membres et trop peu coordonnés.