La Banque mondiale consacre un budget de 16 milliards de dollars à la lutte contre les changements climatiques en Afrique

La Banque mondiale vient d’annoncer un budget de l’ordre de 16 milliards de dollars à la lutte contre les changements climatiques en Afrique, rapportent mercredi les médias sud-africains.

Ce montant devra aider les communautés africaines à s’adapter aux changements climatiques, qui posent de sérieuses menaces dont des sécheresses fréquentes et des hausses des prix des produits alimentaires, indiquent les mêmes sources.

L’African Climate Business Plan, élaboré par l’institution de Bretton Woods, détaille les mesures à prendre pour protéger les communautés africaines contre les effets des changements climatiques, en focalisant sur la promotion des énergies renouvelables et la mise en place de systèmes d’alerte précoce.

Le plan sera présenté lors de la 21ème conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP21), qui aura lieu le 29 novembre à Paris.

Selon la Banque mondiale, les changements climatiques risquent de plonger plus de 43 millions de personnes en Afrique dans la pauvreté d’ici à 2030.

Le continent a besoin d’investissements évalués entre 5 et 10 milliards de dollars par an pour s’adapter à ces changements, indique la Banque, citée par les médias.