Interception de plus d’une centaine de migrants au large de la Turquie

Plus d’une centaine de migrants clandestins ont été interceptés mercredi par les gardes-côtes au large de la province de Mugla dans l’ouest de la Turquie.

Quelque 129 migrants, des syriens et des afghans dont 33 enfants, ont été interceptés après l’échec de leur tentative à rejoindre l’île grecque de Rhodes située à environ 17 kilomètres des côtes turques, ont indiqué les garde-côtes.

Le moteur du bateau de 14 mètres à bord duquel ils traversaient la mer Egée est tombé en panne à 3,1 miles marins (5 km) de l’île avant d’être découvert par une patrouille des garde-côtes, a expliqué la même source.

Au moins quatre migrants dont trois enfants sont morts noyés, dans la nuit de samedi à dimanche, après le naufrage de leurs embarcations au large de Balikesir (ouest de la Turquie) en mer Egée en raison de mauvaises conditions météorologiques.

Depuis janvier dernier, plus de 570.000 migrants et réfugiés sont arrivés en Grèce par la mer à bord de canots pneumatiques ou en bois, selon le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR).

Selon les autorités turques, près de 65 mille candidats à l’immigration clandestine ont été arrêtés depuis le début de l’année lors des opérations des garde-côtes qui ont aussi arrêté 84 passeurs.

La mer Egée est devenue l’une des principales voies d’accès en Europe pour les migrants illégaux depuis le renforcement des contrôles à la frontière terrestre gréco-turque.