Honda et LG vont investir 4,4 milliards de dollars pour produire des batteries électriques aux États-Unis

Le chantier du projet devrait démarrer début 2023. Les deux entreprises comptent lancer une production massive de batteries Lithium-ion, essentielles aux voitures électriques.

Le constructeur automobile japonais Honda et le sud-coréen LG Energy Solution ont annoncé lundi qu’ils allaient investir ensemble 4,4 milliards de dollars pour construire une usine de batteries électriques aux Etats-Unis, qui fournira exclusivement les usines Honda dans le pays.

Le chantier devrait démarrer début 2023, afin de permettre le lancement d’une production de masse de batteries lithium-ion d’ici à fin 2025, selon un communiqué commun des deux groupes, qui vont fonder une coentreprise dédiée.

La localisation précise de cette future usine aux Etats-Unis n’a pas encore été finalisée.

Numéro deux japonais de l’automobile, Honda s’est fixé en 2021 l’objectif de devenir 100% électrique d’ici 2040 dans le monde entier.

Pour ce faire, le groupe avait annoncé en avril qu’il comptait investir 5.000 milliards de yens (37 milliards d’euros) dans les dix prochaines années dans l’électrification. Il a prévu de lancer 30 modèles électriques d’ici 2030 dans toutes ses gammes.

En Amérique du Nord, l’un de ses marchés clé, Honda est déjà allié au géant américain General Motors dans les véhicules électriques et les batteries, mais ce partenariat n’est pas exclusif.

Le marché nord-américain des véhicules électriques est en rapide expansion, de plus en plus encouragé par les autorités locales. L’Etat de Californie a adopté la semaine dernière un texte interdisant les ventes de voitures neuves diesel et essence à partir de 2035, une première aux Etats-Unis, et d’autres Etats du pays devraient suivre.

(Avec AFP)