Guerre commerciale Chine-USA : Nike et Adidas exhortent Trump à épargner les chaussures

Un groupe de plus de 170 entreprises, notamment de grandes marques telles que Nike et Adidas, ont exhorté le président américain Donald Trump à exclure les chaussures de la liste des produits chinois susceptibles d’être frappés par des droits de douane.

« Le tarif supplémentaire proposé de 25% sur les chaussures serait catastrophique pour nos consommateurs, nos entreprises et l’ensemble de l’économie américaine », ont écrit les entreprises dans une lettre à Trump.

Au début du mois, le bureau du représentant du commerce américain a publié une liste d’environ 300 milliards de dollars de produits chinois que l’administration propose de soumettre à une hausses de tarifs. La liste comprend les chaussures, les vêtements, les produits alimentaires et les produits agricoles.

Les tarifs proposés surviennent alors que la guerre commerciale entre Washington et Pékin s’est intensifiée ces dernières semaines. Au début du mois, l’administration a augmenté les droits de douane sur des marchandises chinoises d’environ 200 milliards de dollars, et la Chine a réagi en relevant les droits de douane de 60 milliards de dollars de marchandises américaines.

Trump a menacé d’imposer des droits de douane sur tous les produits importés de Chine et a fait valoir que ce sont les taxes qui feraient le plus de mal à la Chine. Mais de nombreuses entreprises se sont prononcées et ont averti que les tarifs douaniers auraient des conséquences néfastes pour leurs clients américains.

Les fabricants de chaussures ont déclaré qu' »il ne devrait pas y avoir de malentendu » sur le fait que les tarifs font en sorte que les consommateurs paient davantage pour leurs produits.

Les entreprises ont également déclaré que « les taux de droits de douane élevés sur les chaussures pèsent de manière disproportionnée sur les individus et les familles de la classe ouvrière ».

Les sociétés ont fait référence à une estimation des distributeurs et détaillants américains de chaussures, selon laquelle le tarif proposé de 25% pourrait augmenter les coûts pour leurs clients de 7 milliards de dollars par an.

Ils ont également déclaré qu’ils ne pouvaient pas transférer rapidement leurs achats de Chine vers d’autres pays à la suite des menaces tarifaires.

(Avec MAP)

A Lire aussi :  Google suspend ses activités avec Huwaei

A Lire aussi : Deux opérateurs japonais reportent le lancement de modèles Huawei