Fusillade de Strasbourg : décès d’une troisième personne

Le nombre des victimes de la fusillade de mardi dernier à Strasbourg s’élève désormais à trois après le décès d’une personne qui se trouvait en état de «mort cérébrale», ont rapporté jeudi 13 décembre 2018, les médias français.

Une douzaine de personnes ont été également blessées, dont six sont en état d’«urgence absolue».

Cette aggravation du bilan a été annoncée alors que l’auteur présumé de la fusillade, Chérif Chekkat, était toujours activement recherché jeudi matin.

Quelque 720 policiers et gendarmes sont mis à contribution dans ces recherches.

Mercredi soir, la police française a lancé un appel à témoins pour retrouver les traces ce natif de Strasbourg, 29 ans, dont le passé judiciaire est très lourd avec pas moins de 27 condamnations.

Selon le procureur de la République de Paris, Remy Heitz, Chekkat, qui est fiché «S» («sûreté de l’État»), «était connu de l’administration pénitentiaire pour sa radicalisation et son prosélytisme». «Il est inscrit au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) et fiché +S+. Il a fait l’objet d’un suivi de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI)», a-t-il précisé.

(Avec MAP)

A Lire aussi :

Attaque à Strasbourg : la France en « urgence attentat »