En Algérie, l’élection présidentielle « impossible » à organiser le 4 juillet

L’élection présidentielle prévue le 4 juillet prochain en Algérie ne peut être organisée après le rejet des deux seules candidatures à ce scrutin, a estimé le Conseil constitutionnel, cité dimanche par la télévision nationale.

« Le Conseil constitutionnel rejette les deux dossiers de candidature déposés » et annonce par conséquent « l’impossibilité de tenir la présidentielle le 4 juillet », a-t-on souligné de même source, notant qu’il revenait au chef de l’Etat par intérim de « convoquer de nouveau le corps électoral et de parachever le processus électoral jusqu’à l’élection du président de la République et la prestation de serment ».

« Dès lors que la Constitution prévoit que la mission essentielle dévolue à celui investi de la charge de chef de l’Etat est d’organiser la présidentielle, il y a lieu de réunir les conditions adéquates pour l’organisation de cette élection dans la transparence et la neutralité », a ajouté le Conseil.

(Avec MAP)